Conseils pour bien acheter sa voiture

Acquérir un véhicule de seconde main permet d’alléger ses finances mais ce choix comporte des risques parfois onéreux. Bien acheter sa voiture d’occasion, cela ne s’improvise donc pas. Tout commence par le parcours des petites annonces où il faut avoir une idée précise du type de véhicule que vous aimeriez acquérir. Cette étape est relativement aisée puisque grâce à Internet, quelques clics suffisent pour se rendre compte que les voitures à vendre prolifèrent partout en France. Le choix est immense, mais ce type de méthode rapide ne doit pas vous faire oublier que l’achat de votre futur véhicule doit se préparer avec méthode afin de s’assurer de réaliser un investissement couronné de succès.

S’orienter vers les annonces correctement rédigées

Les petites annonces en ligne ne sont pas toutes fiables. Si une annonce est trop alléchante, interrogez-vous sur sa véracité. Généralement, elles ne sont pas dotées de numéros annonces correctement rédigéesde téléphone et la seule façon de contacter le vendeur est de lui envoyer un mail, ce qui n’est pas bon signe. Il peut vous être exigé des frais pour que le véhicule vous soit livré, et c’est souvent là que l’arnaque est réalisée puisque vous payez, mais vous n’obtenez jamais votre voiture. Méfiez-vous également des annonces qui ne comportent qu’un numéro de portable car en cas de soucis par la suite, il vous sera peut-être difficile de joindre le vendeur. L’annonce doit afficher le numéro de téléphone du domicile, du portable et éventuellement du bureau ainsi que l’adresse mail. Une bonne annonce doit décrire le véhicule avec précision et indique la marque, le modèle, la version, la couleur, le mois et l’année de mise en circulation ainsi que le kilométrage. Le vendeur doit estimer l’état de son véhicule et précise les points à revoir. Le prix de vente doit refléter le marché de l’occasion actuel, prenez le temps de comparer le prix affiché à la cote Argus sachant qu’il inclut une marge de négociation.

Une prise de contact positive

Au téléphone, vérifiez qu’il est bien le propriétaire du véhicule en lui posant des questions au sujet de son bien. Il doit connaître sans hésitation l’état général de l’automobile, il doit savoir pourquoi il procède à la vente et doit vous répondre au sujet de l’entretien et des factures mais aussi les types de parcours effectués, etc… Le contact doit être avenant et le propriétaire du véhicule doit proposer un rendez-vous. Le sérieux du vendeur devrait rapidement se détecter. Lors de votre premier échange, des questions s’avèrent incontournables pour éviter de tomber dans une éventuelle arnaque :

  • Quelle est la consommation de la voiture ?
  • Quel est son kilométrage ?
  • Quelle était l’utilisation de ce véhicule ?
  • Est-elle une première main ?
  • Y a-t-il des rayures ou des coups sur la carrosserie ?
  • Y a-t-il des éléments manquants concernant les équipements de la voiture ?
  • Le véhicule a-t-il déjà été accidenté ?
  • De quand datent les dernières réparations ?
  • Pourquoi voulez-vous vendre votre voiture ?
  • Peut-on discuter du prix du véhicule ?
  • Quand peut-on essayer la voiture ?

Se montrer réactif

Une fois que vous avez éliminé toutes les annonces indésirables, il convient de savoir être réactif si vous voulez acheter une voiture d’occasion au meilleur prix. En effet, ce sont bien évidemment les premiers arrivés qui sont les premiers servis. Sachez donc faire preuve d’un maximum de réactivité dès lors que vous trouverez le modèle parfait à un coût intéressant.

Rencontrer le vendeur

Choisissez le moment adéquat et privilégiez un rendez-vous de jour car la pénombre ou la nuit occultera certains défauts d’aspect de la carrosserie et de l’habitacle. Le jour du Rencontrer le vendeurrendez-vous, n’hésitez pas à confirmer l’identité de la personne que vous rencontrez tout en faisant de cette entrevue un moment de convivialité. Il est impératif de voir et d’essayer le véhicule. Au moment de le découvrir, si vous ne possédez pas de grandes connaissances en matière de mécanique, faites-vous accompagner par une personne qui saura bien examiner la voiture et poser les bonnes questions. Il serait dommage qu’un vendeur abuse un peu de votre ignorance et vous cède un véhicule doté de vices cachés qui vous porteront préjudice par la suite. Le vendeur doit pouvoir fournir les factures des réparations et le carnet d’entretien à jour, gage d’une utilisation méticuleuse de la voiture.

Des vérifications impératives

Ne survolez pas l’état général du véhicule et vérifiez que l’automobile est conforme à l’annonce. La carrosserie doit être bien entretenue et ne doit pas comporter de corrosion. La peinture doit être sans nuances de teinte, ce qui peut signaler que des travaux récents ont été effectués sans que le vendeur vous en informe. Les ajustements entre les éléments de carrosserie doivent être égaux. Dans le cas contraire, la voiture a certainement subi un choc. De petites rayures et de légers impacts sont souvent inévitables sur une voiture d’occasion mais si la carrosserie en est couverte, le véhicule a sans doute été malmené. Lorsque le contrôle technique fait état de longerons fortement attaqués par la rouille, la réparation est quasi impossible et il est préférable de ne pas faire affaire, même si le vendeur fait baisser le prix. Ouvrez le capot et vérifiez le niveau d’huile, profitez-en pour interroger le propriétaire sur des sujets techniques. Par exemple renseignez-vous sur l’ancienneté de la batterie et de la date de changement de la courroie de distribution qui doit être remplacée entre les 80 000 et 160 000 kilomètres selon les modèles, quand les filtres ont été renouvelés ou encore si l’automobile roule à l’essence ou au diesel. L’habitacle doit être soigné avec des sièges, moquettes et plastiques bien entretenus. Faites fonctionner les équipements de sécurité et de confort comme l’éclairage, les essuie-glaces, le dégivrage de la lunette arrière, les sièges, rétroviseurs et vitres électriques et la climatisation. Assurez-vous que le système audio fonctionne convenablement, aussi bien le les stations de radio que le lecteur et les haut-parleurs. Si l’auto est équipée d’un GPS, allumez-le afin de vérifier si l’écran est en bon état puis procédez à un test de navigation sur un itinéraire. Enfin, profitez de l’immobilisation du véhicule pour inspecter l’usure des quatre pneumatiques. Les portières, les vitres électriques, le coffre, la fermeture centralisée doivent fonctionner sans points durs. De plus, le kilométrage inscrit sur l’étiquette de vidange collée sur le carter d’huile, sur l’intérieur de porte ou sur le livret d’entretien doit être inférieur à celui du compteur. Veillez à ce que la roue de secours soit bien présente et n’oubliez pas d’examiner le dessous de la voiture.

Les points à vérifier au volant

Conduisez vous-même le véhicule en variant les revêtements et les allures. Faites un peu de ville, de route de campagne et éventuellement de l’autoroute pour bien vous familiariser avec l’automobile et évaluer ses qualités. L’objectif est de monter et descendre les vitesses, d’essayer l’accélération et le freinage mais aussi sa réaction lorsque la voiture recule. Au moment d’allumer le contact, la mise en route du moteur doit être immédiate. En roulant, veillez à procéder à des accélérations franches et sans à-coups. Vibrations, Les points à vérifier au volanttintements, fuites et corrosion sont le signe d’un échappement en fin de vie. En tournant la direction, il ne doit y avoir aucun bruit ni point dur. Testez le freinage sur route dégagée afin de s’assurer que le véhicule conserve parfaitement sa trajectoire. Par ailleurs, aucune vibration ne doit être ressentie au volant. Si la voiture comporte un ABS, freinez fort. Dans le cas où les roues se bloquent et que le véhicule dérape, l’ABS ne fonctionne plus. Passez toutes les vitesses, y compris la marche arrière pour contrôler l’embrayage. Sur une boîte de vitesses en bon état, les rapports doivent passer sans craquer, y compris lors des rétrogradages. Si la boîte est séquentielle, essayez le mode automatique et le mode manuel. Leur sélection doit s’effectuer sans problème. Quant à la climatisation, elle doit délivrer un air froid et sec au bout de 3 à 4 minutes au plus. Vous devez savoir que son entretien doit être fait tous les deux ans avec changement du filtre à pollen et avec appoint de gaz.

Réservez le véhicule qui vous plaît

Les vendeurs, notamment pour des modèles très recherchés, vont recevoir des propositions d’autres acheteurs. Si vous avez un réel coup de cœur et que la voiture correspond à vos attentes, réservez sans hésiter. Ceci vous évitera tout problème de surenchère et de voir votre belle occasion vous échapper. Toutefois, prenez le temps de réfléchir et ne vous précipitez pas pour autant. Faites le récapitulatif sur l’état de la voiture et sur vos premières impressions au sujet du vendeur. Recalculez bien l’Argus de la voiture et pensez à sa revente pour que vous puissiez vous en séparer facilement si vous le souhaitez. Méfiez-vous des vendeurs trop pressants ou insistants. Vous avez tout le temps pour faire votre choix, cette décision n’appartient qu’à vous. Ainsi, vous pouvez verser un arrhe afin de bloquer la vente pour vous laisser un petit moment de réflexion. Vous êtes libre d’annuler la vente à tout instant, tout comme le vendeur. En revanche, si vous optez pour un acompte, la vente est bloquée et cette action est irrémédiable. Dans les deux cas, demandez un papier pour justifier cette opération.